Valerio Adami

Jury Longs métrages
Après avoir étudié la peinture à l’Académie de Brera, Valerio Adami donne de premières toiles qui se rattachent à l’expressionnisme. Mais très rapidement, il trouve un style propre, fait de formes cernées fortement par une ligne épaisse et traitées en aplats de couleurs pures. Il partage sa vie entre l’Italie et Paris tout en effectuant de nombreux voyages à travers le monde : Amérique du Sud, Inde, Cuba, Mexique....
En 1968, il expose au Jewish Museum de New York, en 1970 à Mexico City et à Jérusalem. Au cours des années 1970, Adami s’affirme comme un des représentants notables de la Nouvelle Figuration.
C‘est en 1970, qu’Adami s’installe à Paris où le musée d’art moderne lui consacre une exposition.
En 1985, son œuvre fait l’objet d’une importante rétrospective au Centre Georges-Pompidou.
De 1970 à 1994, il expose à la Galerie Maeght qui deviendra la Galerie Lelong. Son œuvre a été commentée par les philosophes Jacques Derrida et Gilles Deleuze.
Depuis la fin des années 1980, Adami a exécuté des peintures murales à grande échelle pour divers bâtiments publics : notamment en 1973-1974 pour la First National City Bank de Madison et en 1989 pour le foyer-bar du Théâtre du Châtelet à Paris.
En 1985 il participe à la Biennale de Paris. Il réalise également huit vitraux pour l’hôtel de ville de Vitry-sur-Seine, des tableaux monumentaux pour la salle des Pas Perdus de la gare d’Austerlitz, et quatre peintures monumentales pour le Park Tower Hôtel à Tokyo, œuvre de l’architecte Kenzo Tange.
Depuis 2004, il est représenté par la galerie Daniel Templon à Paris.